La frontière entre scalping et day trading?

Ici, on partage et on discute de méthode de trading pour atteindre le graal du TP infini
Avatar de l’utilisateur
Barnum
Messages : 1195
Inscription : sam. sept. 22, 2018 10:10 pm

La frontière entre scalping et day trading?

Message par Barnum » dim. sept. 30, 2018 5:27 pm

Hello,
Dans ce dernier article du weekend, je vous propose une réflexion sur la frontière entre le scalping et le daytrading, avec quelques statistiques à avoir en tête sur le DAX pour analyser son trade qui part en positif: daytrade ou scalp?
En conclusion, au dessus d'un TP/SL de 20 et au dessus de 40minutes en position, je considère que l'on n'est plus dans du scalping, mais bien en daytrading. Les statistiques pour des trades avec un TP/SL inférieurs à 20 points ou moins de 40min en position sont favorables au broker. On lutte alors contre le spread. Au dessus d'un TP/SL de 20 points, on peut espérer suivre la tendance du marché, avec un optimum qui se situe entre 35 et 45 points.

A méditer donc pour cette semaine quand le marché prend plus de 20 points instantanément, on a certainement perdu l'opportunité de daytrade et on revient sur un schéma de scalp en attendant la prochaine opportunité.

https://www.scalpdaytrade.fr/index.php/ ... y-trading/



Avatar de l’utilisateur
Cyrille
Messages : 1992
Inscription : lun. sept. 24, 2018 12:36 am

Re: La frontière entre scalping et day trading?

Message par Cyrille » mer. oct. 03, 2018 1:53 pm

ça me fait réfléchir et je ne prétendrais pas connaitre la réponse qui je le crois est toute personnelle.
pour moi la frontière est nerveuse ( tension/scalp - lâché prise/daytrade )

quand je scalpe, mes meilleures journées sans quasi de perte ou dérisoires, c'est des trades de 2mn en moyenne.
de bonnes entrées techniques puis les yeux rivés sur le ticket et sortie immédiate à +2+4 pts. sans autre perspective.
évidemment la tension est la même pour la sortie et il faut couper court à -4-6 maxi voire -2 si possible. après 5mn, c'est mort.
cette méthode exige une tension permanente, un stress, des pauses, une intransigeance que je n'ai pas, ou qu'un temps.
aussi, à un moment donné, je me fais piégé, je ne sors pas.
Mais surtout même si j'y parvenais, je ne me vois pas faire que cela, ce serait très rébarbatif et en soi à la longue peu vivable, peu viable, je ne suis pas une machine, j'ai besoin de réfléchir, de comprendre.
surtout quand on voit en plus ce que le marché peut offrir, des mouvement de 50 et plus, c'est difficile de se contenter.

donc, sans y parvenir encore, j'essaye de faire les 2 jour après jour, d'y croire. c'est vraiment là mon objectif par rapport à qui je suis tel que je me connais, m'observe et me sens capable de faire. c'est pas l'un ou l'autre, mais l'un et l'autre qui sera mon "sauve-conduit" ou pas. je crois pour moi que c'est la seule alternative, là où j'ai le meilleur ratio à la longue sur le nombre d'opérations.

couper court la moitié de ma position, ça représente au total lors d'une journée 50%
et laisser courir en passant en mode "lâcher prise", en revenant sur mes graphiques avec repères visuels de décision.
quitte à re-renforcer et à re-couper court mon renfort. ( parfois c'est ma position qui court qui prend des pertes finalement…)
c'est ce basculement entre le mode "tension-ticket" et "bougies-lâché-prise" qui est le plus difficile mais je crois faisable à la longue.

Ils faut avoir de bons repère en UT 1mn 5mn et nos petit M et W de renversement qui doivent valider ou invalider la position qui court. et puis nos trend, nos niveaux clés, nos figures, qui sont de bons repères décisionnels ou objectifs de sortie.
le temps de la position dépendra aussi de la volat et si on est en tendance ou contre-tendance.
si je prends le train d'un bear trap par ex, ça remonte trés vite en 5mn, et pourrait pourtant s'assimiler à un daytrade en nombre de pt.

En conclusion, je dirais que mes scalps, dans une journée sans erreurs majeures, me remboursent non seulement mes spreads et également mes pertes journalières raisonnable et maitrisées. et mes daytrades qui courent mon bénéfice.
mais je pourrais dire l'inverse car dans une journée positive mes daytrades représentent 100% grosso modo de mes pertes + spreads. car mes pertes dans une bonne journée type représentent elles-mêmes 50% de mes gains.

personnellement, je dirais en résumé que la frontière est dans le mode d'exécution, du suivi et dans la maitrise.
Dernière modification par Cyrille le jeu. oct. 04, 2018 5:52 am, modifié 1 fois.
Ceci n'est pas un conseil financier.

Avatar de l’utilisateur
Barnum
Messages : 1195
Inscription : sam. sept. 22, 2018 10:10 pm

Re: La frontière entre scalping et day trading?

Message par Barnum » jeu. oct. 04, 2018 12:32 am

Hello cyrille, la frontière pour moi est encore plus floue je pense. Je pars toujours en optique scalping. Si ça tortille, je sors, positif de préférence. Mais des que le scalp part directement dans le bon sens, alors je me pose la question et regarde directement mon graph 5/30 minutes. L'intérêt de ces stats est que quand ton scalp prends 10 ou 20 points dans la minute, penses toujours que c'est exceptionnel et que tu viens de gagner 20min ou 40min de temps normal de montée. Bien souvent si ça décale trop rapidement, le marche te les reprend dans les minutes qui suivent comme le montre ces stats. Ça aide à sortir de la position et à éviter des plans sur la comète.
Un bon day trade solide est un scalp qui part doucement mais sûrement dans la bonne direction et qui prendra 50 ou 100 points dans la journée.
Voili, voili pour ce soir.

Répondre